Documents

Entretien paru dans le Mag n°2 / août – déc. 2017 d’Alliance Magique.

_________

La numérologie dans l’après-vie, sacré programme! De quoi s’est-il nourri et comment s’est-il concrétisé?

Aussi surprenant que soit son sujet, ce livre s’est révélé comme une évidence. La Numérologie n’est pas à inventer mais à découvrir et parfois le temps est venu pour qu’une investigation aboutisse dans un domaine particulier.

D’une part, dans mon premier livre j’ai fait des découvertes importantes qui m’ont conduit, d’étape en étape, à concevoir et associer des éléments de connaissance suffisamment étayés pour en proposer une application logique; je parlais déjà du décodage de la stratégie mise en place dans une perspective d’incarnation. Le sujet m’inspirait mais il n’était pas possible de grossir encore le livre avec un tel développement, aussi me suis-je promis d’y revenir.

D’autre part, depuis très longtemps, je m’intéresse au phénomène des NDE mais aussi aux communications avec des êtres qui ont franchi définitivement le seuil de la mort, – aux régressions en hypnothérapie et aux capacités des voyants ou médiums. Chacune de ces quatre sources serait insuffisante pour établir toute une démonstration concernant un aspect du livre; non pas qu’elle soit sujette à caution si l’on exerce son discernement, mais ici la logique de la démarche numérologique lance un pont dans le vide qui n’est pas le vide, et trouve une résonnance avec une, puis deux, puis trois et enfin quatre sources différentes qui me sont familières. La vérité se révèle d’autant mieux qu’elle se trouve cernée. En mathématique, l’intersection de deux plans est une ligne droite et l’intersection de trois plans est un point déterminé de l’espace. Le recoupement de quatre sources différentes conforte ainsi la démonstration.

Quel est le profit qu’un lecteur peut tirer d’un tel ouvrage?

Le lecteur est semblable à un astronaute qui fait une sortie hors de sa station spatiale et qui prend conscience de sa grandeur et de sa petitesse en découvrant l’immensité de l’Univers et en observant la Terre. À la lecture de ce livre, il contemple sa propre existence comme il observe la Terre, découvre les intentions qui ont présidé à sa vie en devenir sur Terre et réalise qu’il a participé au projet. L’acteur de théâtre à la ville et l’acteur de théâtre sur scène deviennent une seule et même personne, réconciliés par la compréhension d’une réalité qui dépasse l’entendement ordinaire. Le profit est immense. Il révèle le sens de ce que nous vivons, met en évidence son utilité et sa finalité, nous montre le cap et évite de se complaire dans une vie stérile tendue vers la seule satisfaction des désirs, dans une recherche hédoniste d’un bonheur toujours fuyant comme la ligne d’horizon pour le marcheur.

Comment vos hypothèses, vos conclusions, vos certitudes se sont-elles imposées à vous au cours de la rédaction de ce livre?

Lorsque vous faites un puzzle, vous commencez par les bordures; ce sont les pièces les plus reconnaissables, les moins discutables. Ensuite vous cherchez avec logique, tâtonnement, intuition, mais lorsqu’une pièce s’insère parfaitement dans les autres, que le lien des formes et couleurs est évident, vous ne vous torturez pas pour savoir si c’est la bonne pièce. Vous vous appuyez sur elle et sur les autres pour continuer à avancer. À la fin, une cohérence globale s’impose clairement.

Article paru dans le N°4 du Magazine Alliance Magique
(Alliance Magique Le Mag) Mai-août 2018

_________

Numérologie : Et si les nombres vous aidaient à mieux appréhender votre vie ?

Les animaux et les humains proches de la nature connaissent depuis toujours les vertus médicinales des plantes. Il ne leur suffit pas d’être capables d’identifier les plantes bénéfiques – il leur faut encore en connaître les dosages qui peuvent être curatifs ou dangereux voire mortels selon les cas. Les plantes sont disponibles, toute une science empirique ou savante a été découverte et maîtrisée pour profiter de leurs vertus.
Il en va de même pour la science des nombres. Ceux-ci ne sont pas des créations humaines mais existent indépendamment des humains, tout comme les lois de la physique. Ce n’est pas l’homme qui régit les nombres, mais les nombres qui régissent l’homme, tout comme le Cosmos, l’Univers.
Libre à nous de nous en saisir pour mieux appréhender notre vie au moyen de la numérologie. Cela commence par la perception symbolique et sensible des neuf premiers nombres. Ils forment un cycle qui se reproduit à l’octave selon le système décimal. Ces nombres correspondent à la pulsation primordiale qui permet à la vie de s’organiser en lui donnant une structure comme la géométrie d’un nid d’abeille permettant d’accueillir le miel des fleurs, les dons de la nature.
Les neuf premiers nombres correspondent à des énergies spécifiques ou des qualités particulières, des capacités complémentaires qui permettent à un être humain ou à une société humaine de fonctionner de manière harmonieuse et équilibrée pour se développer et s’épanouir. L’analogie avec les organes vitaux du corps humain illustre leur interaction, leur interdépendance. L’homme au cours de son évolution a développé la capacité d’exprimer en lui-même toutes les facettes de la manifestation de la vie qui obéissent au schéma primordial des nombres, rendu accessible par la numérologie.
Ainsi ces facettes, ces aptitudes nécessaires et suffisantes pour s’adapter à la vie sur Terre se déclinent-elles selon les neuf premiers nombres qui peuvent être aussi dévoyés dans un sens négatif: création, action, volonté, enthousiasme, leadership etc. du 1. – Réceptivité, sensibilité, imagination, curiosité, dualité…. du 2. – Communication, expression, joie de vivre, expansion, succès, adaptabilité… du 3. – Travail, matérialité, réalisation, patience, sens du devoir, lutte pour l’existence… du 4 – et ainsi de suite… Accéder à la connaissance intime de la nature de chacun des neuf premiers nombres est un moyen de pénétrer la spécificité des éléments constitutifs d’un être humain. L’entité à laquelle il se rattache, en l’occurrence l’organisation sociale qui seule peut lui permettre de vivre, de croître, de se développer et de se survivre, obéit aux mêmes nécessités de complémentarité des neuf premiers nombres. C’est une façon passionnante d’aborder la numérologie, ou pour ceux qui en connaissent les rouages, l’opportunité d’en approfondir la caractérisation.
Ce que l’on nomme caractère ou personnalité n’est autre que la distribution de ces énergies élémentaires qui s’associent dans des proportions particulières et dans toutes leurs subtiles déclinaisons. Le thème numérologique de naissance conforme à la numérologie occidentale contemporaine permet de déchiffrer cette “donne” et de déceler les oppositions, tensions, déséquilibres, carences ou surreprésentations de certains nombres. Un nombre surreprésenté implique par ailleurs la carence d’un ou de plusieurs nombres, c’est le principe des vases communicants. Ce déséquilibre dans la représentation égale des neuf premiers nombres forme “une ligne de crête”, sorte de marqueur d’un individu comme le sont les empreintes digitales ou l’ADN. Pour chacun d’entre nous, connaître cette distribution singulière dans toute sa complexité nous apprend beaucoup sur nous-mêmes. C’est répondre à l’injonction de l’inscription Connais-toi toi-même gravée au frontispice du Temple de Delphes.
Pourquoi rester bloqué à ce stade essentiellement analytique de l’évolution de la numérologie alors que son champ d’application est illimité? C’est en effet ce qui ressort de mes recherches sur plusieurs décennies. Tout est là, offert, pour que l’homme puisse se comprendre, comprendre son programme sur Terre, en corriger la trajectoire, vivre en conscience. Les limites de cette science sont humaines et ont, pour faire simple, deux origines identifiables: d’une part les préjugés et les limites de l’entendement – et d’autre part son mode d’application confortable mais si restrictif lorsque l’on s’appuie principalement sur l’informatique qui n’est qu’un instrument d’analyse.
La synthèse des données numérologiques a d’autres exigences. Ainsi dans sa dimension ontologique et holistique, la numérologie devient un formidable instrument de connaissance de soi et de développement personnel qui aborde le bilan des existences passées et expose la stratégie mise en œuvre dans la perspective de l’incarnation présente, en détaillant les objectifs et le programme mis en place. Cet instrument de connaissance intègre la dimension karmique, la question du déterminisme et du libre-arbitre, l’historique, c’est-à-dire le vécu et le prévisionnel dans le temps, « l’état des lieux » ; il intègre aussi la reprogrammation des différentes énergies du thème, ceci pour faire en sorte qu’au lieu de se “court-circuiter” ou de s’exprimer dans des domaines inadéquats, ces énergies puissent au contraire agir en synergie, afin de permettre à chacun de développer tout son potentiel harmonieusement et de mettre en œuvre ce qui est à accomplir dans cette vie.
Dans ce contexte, la numérologie est à l’opposée d’une curiosité ou d’un jeu de société. Elle est à considérer avec respect et gratitude. La dérision ou le jugement hâtif rend le jugement dérisoire car ce qui importe est l’expérimentation de cette science, c’est la seule évaluation qui vaille sous réserve que son application soit maîtrisée. On ne peut en effet accuser le couteau de s’être coupé un doigt. Ainsi la motivation pour recourir à la numérologie doit être guidée par une nécessité intérieure de se connaître en profondeur, de comprendre, de répondre à une situation de difficulté, de blocage ou d’empêchement, d’avoir accès à “la donne” pour mieux “jouer ses cartes”; elle exige l’acceptation d’une découverte de qui nous sommes vraiment sans instrumentaliser ces informations pour conforter un sentiment d’échec ou au contraire d’autosatisfaction. C’est “un rendez-vous” qui doit résonner fortement en soi, comme une nécessité et la réponse à une demande intérieure d’aide.
La question: Et si les nombres vous aidaient à mieux appréhender votre vie ? peut s’entendre dans une dimension vertigineuse. À l’échelle de la succession des incarnations passées, et compte tenu du bilan des vies antérieures, notre existence présente est un moyen de corriger de manière spécifique et précise les errements, les dysfonctionnements, déséquilibres ou systèmes de blocage que la conscience individuelle aura pu identifier antérieurement à son incarnation – ceci pour poursuivre efficacement et harmonieusement son évolution. S’y intègrent naturellement les contraintes et conséquences d’ordre karmique.
Ce qui est passionnant est la découverte que la numérologie permet de décrypter la stratégie mise en place dans une perspective d’incarnation. Elle donne une lecture très fine du rôle qui nous est dévolu sur Terre, le pourquoi du comment, et permet ainsi d’y répondre, d’y remédier.
Il faut retenir que la numérologie peut nous aider à appréhender notre vie avec comme seules limites celles de notre engagement à vouloir comprendre le sens véritable de notre venue sur Terre.
La numérologie est un instrument adapté et performant pour avancer en toute efficacité sur le chemin de notre évolution et de notre accomplissement.