Mise en perspective

L’ensemble du livre est parcouru d’un puissant courant régénérateur, libérateur.
Le récit cathartique central du roman, métaphorique et initiatique, est proche du conte par sa fraîcheur, son caractère inattendu et déroutant.
Il permet d’aborder, d’affronter l’amour et la sexualité en embrassant nombre de ses aspects, en donnant la possibilité rare, sans échappatoire, de les percevoir, les accepter, les assimiler et d’en ressortir différent, plus vivant, plus libre. Dans un contexte dionysiaque, méditerranéen, solaire, il inclut les aspects physiques de l’amour, la séduction, le jeu, et mêle l’émotionnel, l’onirique, le poétique, l’esthétique et le spirituel.
Le personnage masculin central du récit vit une initiation à travers des expériences multiples; il est désorienté, mais progressivement traversé par une vibration qui lui fait atteindre une dimension plus large, plus vaste de la vie, une communion avec le cosmos… Il est initié à une vie nouvelle et se retrouve alors prêt et ouvert à une quête d’identité profonde.
Le troisième volet aborde l’abus de pouvoir dans le domaine de la sexualité. Dans une dynamique de conscience, de guérison et de délivrance, il traite les aspects du ressenti et de l’analyse psychologique avec précision, richesse et sensibilité.
À travers un face à face brutal avec la mort dans toutes ses dimensions, le premier récit, court, nous précipite vers le silence et l’énigme de l’existence.

Marie-Agnès Bergeon