À contre-courant la vie suit son cours

Editeur :  Les volets bleu denim (auto édition)

À paraître fin 2020. Format A5 : 21 x 14.8

Des péripéties, des drames, des découvertes et l’émerveillement… Vies intérieure et extérieure se tissent et se confondent.
Pour finir deux époques et deux récits se télescopent et s’entremêlent en un jeu de miroir obsessionnel. D’une part un ado sensible et démuni en proie à des drames successifs à l’époque des trente glorieuses et en écho son alter ego confronté au confinement généralisé du printemps 2020.

” Mon problème est que j’ai vraiment du mal avec l’avenir, pour être sincère, je ne comprends même pas complètement le sens du mot, une partie m’échappe. “

” Ils sortent d’où James Dean et Elvis Presley? Agresser un handicapé, un dyslexique… j’allais leur dire poliment que j’ai un handicap, que je suis dyslexique mais je n’en ai pas eu le temps, plus rien, le trou noir. J’ai pas eu à attendre jusqu’au soir pour m’endormir, ça s’est fait d’un coup, pas le temps d’avoir mal sauf au réveil; d’après l’infirmière je suis au service des polytraumatisés. “

” La nuit je ne fais pas de cauchemar, c’est de tout repos. Je suis même devenu un spécialiste du sommeil, expert dans l’observation méticuleuse de l’instant mystérieux où l’on est presque de l’autre côté, ou si l’on est de l’autre côté, on se rappelle que l’on y est. “

“Je feuillette ces magazines en provoquant une brume de poussière. Une chemise cartonnée entoilée retient bientôt mon attention; elle contient une liasse de feuillets tenue par une sangle à boucle crantée.”